Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 juin 2008 5 20 /06 /juin /2008 06:58
Peu développée par les militaires, l'enseignement du maniement de l'épée va se trouver chez les maîtres d'armes. Mais il faudra du temps pour que ceuxx-ci constitue une confrérie. En 1292, on dénombre sept "escrimisseurs" à Paris. L'appellation semble disparaître au XVIe siècle, au moment où s'impose l'expression "joueur d'épée". A Dijon, Georges de Crequin est qualifié de "maistre joueux d'épée" verds 1500. Jehan Gaillard en 1561 est qualifié de "maistre du jeu de l'épée". En 1567, les lettres patentes de Charles IX confirment cet usage en approuvant les premiers statuts des "maistres joueurs ou escrimeurs d'espée".

Avant 1567 et la naissance de la communauté de métier, quelques principes généraux semblent régir la profession de maîtres d'arme, malgré l'absence de statuts. Appelé "prévost de salle" l'apprenti était placé chez un maistre pour une durée de deux ans à l'issue desquels il pouvait prétendre au titre de "prévost général". Ce statut équivalait au compagnonnage des autres métiers. Avant 1567, la réglementation reste l'affaire de des municipalités ou des parlements qui se soucient peu de l'organisation interne du métier. En revanche l'implantation des salles d'armes semble avoir été l'objet d'une surveillance plus particulière preuve d'une demande sans cesse croissante.
Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Du Rire Aux Lames
  • : C'est le blog de la troupe Du Rire aux Lames du club d'escrime de Cormeilles en Parisis
  • Contact

Recherche

Archives

Liens