Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 septembre 2008 5 26 /09 /septembre /2008 06:39
Reprenons l'histoire de l'escrime.

La noblesse démontre en fait les mêmes motivations d'autodéfense que les roturiers lorsqu'elle passe le baudrier mais ces justifications se trouvent encore renforcées par les modes de représentation dont elle constitue l'objet. Pour Henri IV, l'autorisation de porter des armes à feu doît conservée pour les membres de l'aristocratie et les autorités de police chargées de faire régner l'ordre. L'idée que le second état se définit par le métier des armes, bien lisible ici, anime les comportements de la noblesse. Les aristocrates portent l'épée par profession. Sous la plume du seigneur de Montluc, "gentilhomme" et "capitaine" sont de parfaits synonymess. Les livres d'éducation du gnetilhomme présentent l'escrime et le maniement des armes en général comme pratique obligée de la noblesse. Balthazar Castiglione dans le chapitre du Courtisan sur les apparences désire que ce dernier soit fort et souple et qu'il soit "bon dans tous les exercices physiques qui seyent à un guerrier."

En vignette : Balthazar CASTIGLIONE 
Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Du Rire Aux Lames
  • : C'est le blog de la troupe Du Rire aux Lames du club d'escrime de Cormeilles en Parisis
  • Contact

Recherche

Archives

Liens