Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 août 2009 6 15 /08 /août /2009 00:00
"Le roi devrait un peu songer à faire son pré carré".

De qui est cette expression ?

Elle est de Vauban. En 1668, après les victoires de la guerre de Devolution contre l'Espagne, le royaume de France gagne de nouvelles places fortes sur les marches du Nord et de l'Est. Mais la nouvelle frontière est faite d'enclaves tellement imbriquées qu'elle est difficilement défendable.

La guerre ayant repris en 1672, l'ingénieur militaire Vauban érit au ministre Louvois, le 20 janvier 1673, sans détour :"Sérieusement, Monseigneur, le roi devrait un peu songer à faire son pré carré. Cette confusion de place amies et ennemis mélées ne me plait point. Vous êtes obligé d'en entretenir trois pour une ; vos peuples en sont tourmentés, vos dépenses de beaucoup augmentées, et vos forces de beaucoup diminuées".

Il préconise la solution : "Soit par traité, soit par bonne guerre, si vous m'en croyez, Monseigneur, prêchez toujours la quadrature. Non pas du cercle, mais du pré ; c'est une belle et bonne chose que de pouvoir tenir son fait des deux mains".

Il sera nommé six ans plus tard commissaire général des fortifications. En 1705, il aura supervisé la fortification de 119 places ou villes, 34 citadelles, 58 forts ou chateaux, 57 réduits et 29 redoutes.
Partager cet article
Repost0
14 août 2009 5 14 /08 /août /2009 14:35
C'est vendredi,

non pas ravioli mais livre... J'ai découvert par hasard sur internet une collection pour jeunes lecteurs qui s'appelle de cape et d'épée. Qui en aurait lu ???

L'auteur est Luc Bernières et il y aurait au moins 4 ouvrages.

Le titre renvoit à Alexandre Dumas et l'accroche "c'est la plus fine lame du royaume" aussi.

Partager cet article
Repost0
13 août 2009 4 13 /08 /août /2009 12:57
L'inventaire le plus ancien de l'Arsenal remonte à 1557 et comprend plus de 19400 pièces dont la plupart était constituée par des munitions, des instruments pour creuser des tranchées et des espringales, en revanche, l'équipement de l'infanterie était assez peu représenté. Mais cette situation devait bientôt changer. La mort de Ferdinand fut suivie d'un partage entre ses héritiers et c'est son plus jeune fils Charles qui assuma le gouvernement de l'Autriche intérieure : un ensemble de territoires comprenant la Styrie, la Carinthie, la Carniole (aujourd'hui Solvénie), l'Istrie intérieure, Triestre, Gorizia, et une partie du Frioul.
Charles fixa sa résidence à Graz; c'était la ville la plus indiquée par sa position et à cause des installations déjà existantes. Le partage des terres, accompagné d'une répartition générale de la défense, représenta un grave affaiblissement face aux turcs. A partir de ce moment l'empereur qui résidait à Vienne ou à Prague, s'interessa seulement à la défense des territoires autrichiens, de la Hongrie occidentales et de la Bohème. La défense des terres frontalières était financée par les province de l'Autriche intérieure qui en était plus proche et qui avait donc le plus grand intéret à le faire.

En vignette : Petites hallebardes de gardes du palais, du corps ou de sous-officiers, gravées à l'eau forte (1596-1597). Derrière, cottes de mailles de fer (Graz, environ 1600).
Partager cet article
Repost0
12 août 2009 3 12 /08 /août /2009 10:00
La suite d'un viel article en espérant avoir un peu de temps et pour continuer à parler de vacances.

L'empereur Maximilien 1er (1493-1519) qui voulait doter sa terre natale d'un armement moderne et important appuya les efforts de la Styrie. En effet, c'est lui qui finança la production de pièces d'artillerie en fer et d'arquebuses lourdes à la manufactures d'armes Pögl de Thörl bei Aflenz et la réalisation d'armures à Graz. L'Arsenal de Graz conserve encore aujourd'hui quelques espringales grossièrement forgées et un ensemble de huit armures cannelées dites "à la Maximilien" datant de cette époque.

Le successeur de Maximilien dans les territoires autrichiens, Ferdinand 1er (1521-1564), munit quelques villes de Styrie de nouvelles fortifications selon le système italien des bastions. En même temps on construisit une réserve d'artillerie moderne comprenant des canons de bronze, oeuvres des fondeurs Hans During et Michael Dobler. En 1551, les Etats provinciaux confièrent le soin de tout ce matériel de guerre à un gardien. C'est à ce moment-là que pour la première fois apparut le nom d'Arsenal qui était donné à tous les petits entrepôts situés, dans les parages du vieux Landhaus et des portes de la ville.

En vignette : vue du 1er étage : au second plan : vue de deux armures de lansquenets du XVIe siècle. Sur les étagères des cotés fusils à silex, et fusils à mèche. Au plafond des poires à poudre en corne et en bois.

Partager cet article
Repost0
5 juillet 2009 7 05 /07 /juillet /2009 10:48
Bonjour

Hier, nous avons commencé à nettoyer la salle d'armes qui reste utilisable pendant les vacances. Merci à tous ceux qui ont participé à cette activité passionnante.

Pour nous reposer, nous avons fini par un barbecue. Malgré les conseils téléphoniques de Didier, les critiques ont plu sur les barbecuistes (Thierry et Pascal) qui ont pourtant fait preuve d'inventivité. Tels des Einstein de la grillade, leur expérimentation a été couronnée d'un succès qui marquera les générations futures. 1h30 pour faire cuire une saucisse, cuite avec douceur, amour et précision.

Que tous les stressés de la côtelette grillée avec urgence, du la chipolatat brutalisée par la violence d'une flamme trop vive, de la merguez passée sans ménagement de 34 degrés à 70 se taisent. Qu'ils aillent au Quick. Il faut qu'il sache se défaire de la devise le l'inventeur de du feu, le célébre Charles de Cro qui disait souvent "Magnons".

Loin de l'age de Pierre, avec Thierry nous fondons le MDBBQL. A vous de trouver le sens philosophique de notre démarche. 

Encore Merci à tous

Pascal.

Ps : Monique pourrais-tu m'envoyer quelques photos ?
Ps 2 : Promis l'année prochaine je n'oublie pas le vin.


En image, une femme de Cro à colorier en cliquant sur l'image. En hommage aux enfants qui ont été très sages hier.
Partager cet article
Repost0
3 juillet 2009 5 03 /07 /juillet /2009 05:41
à tous, le blog va essayer de reprendre.

Partager cet article
Repost0
21 avril 2009 2 21 /04 /avril /2009 22:19
Ayant oublié ma doc, que je retrouve dès demain je vous présente aujourd'hui la ville de Graz.

Graz (slovène : Gradec) est, avec plus de 250 000 habitants (plus de 320 000 pour l'agglomération), la deuxième plus grande ville d'Autriche, capitale de la province de Styrie (Steiermark en allemand). La ville est située au sud-est du pays et est traversée par la Mur. C'est une ville universitaire importante puisqu'elle compte plus de 35 000 étudiants, et la bibliothèque de son université est la plus grande bibliothèque scientifique de Styrie et la troisième d'Autriche. En 1540, Eggenberg fonda les Paradies, ou école luthérienne, dans laquelle Johannes Kepler enseigna plus tard.

L'archiduc Charles II d'Autriche-Styrie a brûlé 20 000 livres protestants dans le carré de ce qui est de nos jours un asile de malades mentaux et réussit à remettre la Styrie sous l'autorité de Rome. Nikola Tesla étudia l'ingénierie électrique à l'École polytechnique en 1875. Le lauréat du prix Nobel Otto Loewi enseigna de 1909 à 1938. Erwin Schrödinger fut brièvement le chancelier de l'Université en 1936. Peu après, un petit camp de concentration fut installé non loin de Graz par les nazis et il s'enfuit.

Le nom Graz est dérivé du mot slave grad pour château ; gradec, prononcé « gradets », signifie « petit château ». D'ailleurs Gradec est toujours le nom slovène de Graz. Graz fut construit autour de la colline du Schloßberg. La première mention est dans un document de 881 puis devint la résidence du pouvoir local. Les privilèges de l'ancienne charte fut confirmée par Rodolphe Ier en 1281. Avec une situation stratégique à l'entrée de la vallée fertile de la Mur, Graz fut souvent assiégé sans succès : par les Hongrois sous Matthias Corvin en 1481, et par les Turcs ottomans en 1529 et 1532.

Partager cet article
Repost0
20 avril 2009 1 20 /04 /avril /2009 10:08
Donc pour avoir toujours sous la main l'équipement nécessaire
pour leurs troupes, constitués de  professionnels et de paysans, les Etats provinciaux construisirent à Graz un dépôt où les propriétaires terriens pouvaient se faire prêter des armes ou en acquérir.

L'Empereur Maximilien 1er (1493-1519) vit dans cette initiative, une moyen suplémentaire de garantir la sécurité de son pays. Il aida le projet en finançant la production de pièces d'artillerie en fer et d'arquebuses lourdes. Ces armes lourdes furent fabriquées à la manufacture de Pögl de Thörl bei affenz et et le splus légères à Graz. Le musée comporte encore aujourd'hui 8 armures cannelées dites "à la maximilien" et et quelques espringales forgées.

En vignette, la Styrie et son blason.
Partager cet article
Repost0
19 avril 2009 7 19 /04 /avril /2009 16:18
L'arsenal (Landeszeughaus) est situé dans le centre de Graz deuxième ville d'Autriche, où je suis passé l'été dernier. Essayant de reprendre ce blog, j'aimerai vous faire partager la magie de ce lieu pour qui comme nous s'intéresse aux armes de la renaissance. Cet arsenal fut créer par les états provinciaux styriens à l'époque de la première menace turque. Dans la seconde moitié du XVe siècle, la situation de cet état était très critique, coincé entre les troupes du roi hongrois Mathias CORVIN (1458 - 1490) à l'Est et les troupes Turques qui depuis 1471 avait commencé à pénétrer par le Sud.

C'est pourquoi en 1471, l'Etat styrien décida un nouvel impôt. Les nobles propriétaires, les abbayes et les monastères durent entretenir un cavalier armé par tranche de 100 florins encaissés. Ainsi ô de l'infanterie fût institué quelques années plus tard sur le même principe. 100 florins encaissés étaient équivalents à l'entretien de trois fusiliers et de trois fantassins. Et en cas de danger grave le gouvernement recrutait des paysans qu'il équipait d'armes légères.

Ces lois ont ainsi institué une des premières armées professionnelles et  et à nécessité la mise en place d'un arsenal permettant d'équiper ses troupes... Ce que nous continuerons à voir les jours suivants.
Partager cet article
Repost0
15 mars 2009 7 15 /03 /mars /2009 10:00
Le 4 avril, l'assemblée générale de notre section aura lieu. L'ordre du jour sera le rapport moral, rapport financier, élection du conseil d'administration (12 personnes), remise des blasons et présentation des perspectives.

Et il y en aura car en 2010, nous fêterons nos 40 ans...

Venez nombreux.

Un goûter cloturera ce moment. N'hésitez pas à apporter vos gâteaux.

L'horaire ? : 15h00
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de Du Rire Aux Lames
  • : C'est le blog de la troupe Du Rire aux Lames du club d'escrime de Cormeilles en Parisis
  • Contact

Recherche

Archives

Liens