Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 juillet 2008 1 07 /07 /juillet /2008 06:16
Balthazar CASTIGLIONE, dans le livre du courtisan fait de Monte un modèle de guerrier et écrit de lui qu'il "... est le vrai et seul maître de tous les artifices de force et de légèreté, aussi bien la monte à cheval et la joute que les autres, et qu'en cela il a toujours gardé l'oeil sur ce que faisaient les plus parfaits de ses collègues qui se sont renommés dans ces professions".

Monte, savant, mathématicien a ses heures, capable de discuter de points balistiques avec Léonard de Vinci, pouvait prouver en effet son expertise en lutte, en équitation, en chevaux, en épées, en armures, en joute à la lance, en duel, en tactiques, en combat à la dague, en bâton, à l'épée à deux mains et à la hallebarde.
Partager cet article
Repost0
6 juillet 2008 7 06 /07 /juillet /2008 00:01
Peut-être dernier jeu du Dimanche avant qu'il prenne des vacances. N'hésitez pas à répondre si vous voulez qu'il se prolonge pendant les vacances.



Quels sont les deux escrimeurs français les plus médaillés aux JO, et à quelle(s) arme(s), de quel(s) métal (aux), et en quelle(s) années sont leurs médailles.

Allez un indice, même deux en image. Et vous pouvez répondre quand vous voulez.
Partager cet article
Repost0
5 juillet 2008 6 05 /07 /juillet /2008 06:34
Nouvelle expression du samedi.

C'est une victoire qui a coûté trop cher pour que l'on puisse s'en réjouir.

L'expression trouve son origine dans le mot qu'eut Pyrrhus, roi d'Epire (3#6-272 av. JC), après sa victoire d'Héraclée (280). Elle lui a couté 13000 hommes. Les romains de leur coté dénombrèrent 15000 morts. Pyrrhus devait la victoire à ses éléphants, qui terrifiaient les soldats romains.

A ceux qui le félicitaient d'avoir battu l'armée romaine, il répondit, non sans amertume, "encore une victoire comme celle-là et nous sommes perdus".  Il vainquit encore l'année suivante à Asculum, où le succès fut tout aussi chèrement acheté, puis il connut des défaites et renonça à son projet de conquérir l'Italie.
Partager cet article
Repost0
4 juillet 2008 5 04 /07 /juillet /2008 06:24
Au tournant du XVe siècle et du XVIe siècle, une troisième tradtion, hispanique cette fois, vient enrichir les pratiques de l'espace italien. Le phénomène semble étonnant car le seul indice de l'activité de codification des maîtres d'armes ibériques au Moyen-Âge est la citation quen font deux auteurs du XVIIe siècle, Pacheco de Narvaez et Pallavicini. S'il faut les croire, Giame Ponz de Perpignan et pietri de la torre auraitent rédigé en 1474 des traités d'escrime en espagnol.

Quoi qi'il soit en 1509  la parution à Milan de la Collectanéa de Pietro Monté, premier ouvrage d'escrime imprimé démontre clairement la valeur de bretteurs venus de la péninsule ibérique.

Source : croiser le fer comme depuis le début de ces articles.
Partager cet article
Repost0
3 juillet 2008 4 03 /07 /juillet /2008 06:24
Comme nous l'avons vu les huits coups de taille que réfèrence Liberi, ne différent pas des coups de taille des maitres germaniques. Mais deux à trois générations plus tard, Fillipo VADI qui exerce lui aussi à la cour de Ferrare, offre dans son liber de Arte Gladiatori Dimicandi (1482) une vision de l'escrime fort similaire en prenant en compte l'amélioration des armures durant les soixante-dix ans écoulés.
Au tournant du XVe et du XVIe siècle, une troisième tradition hispanique cette fois, vient enrichir les pratiques de l'espace italien.
Partager cet article
Repost0
2 juillet 2008 3 02 /07 /juillet /2008 06:23
Notre blog semble dépasser les frontières de notre communauté. Le mois de juin a été un mois record avec plus de 2100 pages vues et près de 15 visiteurs uniques en moyenne.

Il conclut une année chargée et dont le calendrier a été mouvementé par notre participation aux trois mousquetaires. Je voulais tous vous remercier pour avoir :
  • participé à la fête de la Garenne Colombes en Septembre
  • participé aux journées du patrimoine en septembre à Cormeilles
  • participé à une conférence sur les trois mousquetaires à Cormeilles octobre
  • aidé à l'organisation du tournoi des rapières en Novembre
  • participé aux représentations des trois mousquetaires en Décembre qui ont été un grand succès. Nous nous faisons encore appelé par nos noms de mousquetaires dans Cormeilles en Décembre
  • aidé Guy à monter une représentation à Sannois en Décembre
  • participé en partie sous la pluie à Asnière sur Oise
  • joué trois Séraphin pour Pascal PLET et les enfants des écoles à Asnières et pour financer un voyage scolaire de l'école de Christine en février, mars et juin.
  • présenté les ateliers médiévaux dans une école à Houilles en février
  • animé deux stages pour les comédiens amateurs du Val d'Oise (CODEVOTA) en janvier et mars
  • animé un stage à Moret sur Loing en avril.
  • participé à l'exposition mousquetaires à Cormeilles en avril
  • animé un banquet anniversaire médiéval en mai
  • présenté les ateliers mousquetaires à Sartrouville en Juin
  • Participé à deux kermesse d'école en juin à Cormeilles
  • Animé un stage d'escrime enterrement vie de garçon en mai.
  • Animé la fête d'un CE de Bouygues en juin.
Je ne sais pas si j'en oublie ?

En comptant l'exposition pour une seule sortie, cela représente au moins 25 chargements, installations, et rangements.  et 25 occasions de faire sourire les enfants et le plus grands.

donc MERCI vous êtes

des GENTILS

Partager cet article
Repost0
1 juillet 2008 2 01 /07 /juillet /2008 16:27
avec une bande son un peu traffiquée mais cela devrait vous permettre de travailler en vue du Son et Lumière du 12 13 19 et 20 septembre à Cormeilles en Parisis
Partager cet article
Repost0
1 juillet 2008 2 01 /07 /juillet /2008 06:35
Fiore dei Liberi, est une des personnages clés de la transmission historique du savoir germanique en Italie. En effet, il précise en 1410 dans la préface de son Flos Duellatorium in Armis avoir été formé par un maître allemand. Cet auteur, expose des techniques proches de celles des grands maîtres germaniques. Ce maître qui a beaucoup voyagé et ses beaucoup battu. C'est un spécialiste du combat à l'épée à deux mains en armures. Il invente son propre vocabulaire en italien. Il pose la typologie des bottes italiennes.  Sa vision sera reprise régulièrement pendant près de 50 ans.

En photo, les huits coups de taille recensés par Flore Dei LIBERI.
Partager cet article
Repost0
30 juin 2008 1 30 /06 /juin /2008 06:29
Nous avons établis notre campement, samedi 28 juin à Guyancourt pour un des CE de Bouygues. Les enfants (près de 100) ont réussi leur parcours du batisseur que nous leur proposions. Pour cela, il ont
  • défié Claude à la corde,
  • déjoué les tours de notre mage (Jean Sylvain),
  • chamboulé notre chevalier François accompagné de Céline et de Joel
  • remis en ordre notre cuisine en aidant Martine et Odette,
  • rangé les armes et les heaumes (Nicolas et William)
  • et enfin combatu contre entre autres Didier et Pascal.
Et pour cela ils étaient maquillés par la sorcière (Isabel) et les belles dames (Hélène et Christine).

un grand merci à tous. Nous avons passé l'une des plus belles journées de la troupe en cette année chargée. Nous étions bien fatigués mais quel plaisir de voir ses enfants réjouis. Les organisateurs nous ont plusieurs fois remerciéS. Je vous ai trouvé formidables...

En image, une des photos offertes par les organisateurs.
Partager cet article
Repost0
29 juin 2008 7 29 /06 /juin /2008 00:01
Combien d'escrimeurs participaient-ils au JO de 1900 et combien étaient français ? C'est la question de ce jeu du dimanche.
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de Du Rire Aux Lames
  • : C'est le blog de la troupe Du Rire aux Lames du club d'escrime de Cormeilles en Parisis
  • Contact

Recherche

Archives

Liens