Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 décembre 2007 5 21 /12 /décembre /2007 00:45
C'est un trop mauvaise habitude.

Je mettais juré de ne plus écrire à propos des trois mousquetaires, partant du principe qu’il faut savoir tourner une page, même de Dumas, certainement pour en dévorer d’autres. Mais les hasards de la vie sont taquins.
Mercredi ayant une heure à perdre dans Paris, je me suis retrouvé au hasard de mes pas dans un café rue de Saint Germain de L’Auxerois, dans un café le Corona. N’y voyez pas un amour de notre ancien président, mais plutôt le désir d’un café avant un rendez-vous.
Je m’assois donc suivant les conseils du serveur, et je découvre face à moi un miroir peint qui me semble dater d’une bonne vingtaine d’année voire plus. Trois mousquetaires qui me semble attendre au bord de la seine face au Louvre tout proche. Deux sont debout, un attend assit sur un tronc une pipe à la mais. Cela ne peut être qu’Athos qui attend son duel. Tout me semble renvoyer à Dumas.


Allez vérifier dans le café en entrant par la porte coté seine vous serez face aux trois mousquetaires.
Partager cet article
Repost0
20 décembre 2007 4 20 /12 /décembre /2007 07:56
 Bonjour,
 
    La dernière page du livre est tournée, les rapières, dagues rangées dans les fourreaux  et chacun de nous a rejoint ses châteaux, manoirs et autres demeures.
Un grand merci merci à Ju, Marc, Tagnan et vous tous pour ces moments de plaisir et d'exaltation.
Au revoir, et à bientôt peut-être pour de nouvelles aventures sur ce carré magique, qu'est la scène.
Bien à vous et bonnes fêtes de fin d'année.
Cordialement.
 
De Winter_Jean-Pierre Jaslyk
Partager cet article
Repost0
20 décembre 2007 4 20 /12 /décembre /2007 07:29
5054342441c7606b5e14a88320a9055e.jpgJ'essaie d'arrêter mais tout m'y ramène.


Partager cet article
Repost0
19 décembre 2007 3 19 /12 /décembre /2007 07:40
Tout une population se tait. Elle fait comme si de rien n’était.
C’était le mot d’ordre: “faites comme si de rien n’était; Sinon...” Elle n’a pas eu besoin de dire la suite, elle leIMG-6924.JPG savait. D’ailleurs elle ne l’avait pas préparée. Il était plus efficace qu’ils se l’imaginent.
“...Sinon...” Les petits enfants ont vu leurs nounours déchiquetés. Les parents ont vu des nounours déchiquetés et plus d’enfants, pfuit! envolés. Les chiens se sont vus bouffés par des chats; les chats par des rats et les rats par leur frère.
Elle aurait voulu être en même temps dans la tête de chacun. “...Sinon...” Boum! Un spectacle d’horreur; les cauchemars de chacun; du Jérôme Bosch en mouvement, sans limites de toile, qui grandit, qui se peuple dans le silence.
Elle n’est pas croyante, mais si Satan l’habite (pour Pascal!), il doit flipper de ce qu’elle peut créer.
D’ailleurs c’est lui qui regarde tout une population transite d’effrois. Il prend des notes. C’est lui qui regarde par-dessus son épaule quand elle leur tourne le dos; une valise sous le bras, pleine de tous les personnages d’une pièce.


Je les enlève; je les garde pour moi. Je les ai placés dans un monde vide. Chacun a pu demander ce dont il avait envie. Je leur ai donné et les regarde vivre.
Voici de leurs nouvelles: “20 ans après, dans un monde parallèle”.IMG-6925.JPG

Constance et Ketty élèvent mon fils. Mon cher trésor apprend le bien et l’amour; c’est une bonne base pour commencer la vie. Elles ont voulu travailler. Ketty est DRH dans un hôtel de grand standing et Constance fait des placements en bourse.
Les aubergistes ont monté un collectif. Grands et petits tiennent un camping où tous les autres passent leurs étés.
Louis XIII est chroniqueur sportif; pour pallier son bégaiement, il y a plusieurs ballons sur le terrain.
Anne a quitté son époux légitime pour son amant. Bubu et elle vendent des paniers en osier sur les marchés.
Séguier est pilote de voiture de course. 20 ans qu’il gagne le grand prix de Dumas-Ville.
Richelieu dirige une revue dans un cabaret. Il a embauché tous ces gardes. Le spectacle est un succès et s’intitule: “ Si on avait été habillé en bleu, on aurait eu l’air de Stroumpf”. Jussac et Rochefort vendent des cigarettes à l’entracte.
Planchet fait du trapèze volant; c’est le gouverneur qui fait la parade.
Patrice et Patrick donnent des cours d’autodéfense.
O’Reilly a monté une usine qui fabrique des ferrets à la chaîne. Il les vend au camping; c’est indémodable.
Monsieur Bonacieux travaille pour les Renseignements Généraux. Il a déjoué nombre de complots.
M. de Tréville coule une retraite heureuse. Pour s’occuper, il tient un parc d’attractions : “Prière de laisser son épée à l’entrée”.
Les mousquetaires ont troqué leurs rapières contre des aiguilles; Ils tricotent. “Boucharisansos, Tranchedesos et Compagnos” et la meilleur fabrique de pulls du pays.
Le Supérieur des Jésuites d’Amiens et la Mère Supérieure vivent ensemble. Ils distillent un  drôle d’alcool qui enivre les autres. Je crois qu’il n’y a pas que de la pomme dedans...
Le Bourreau fait du turning-bâton avec des haches.
Lord de Winter est fleuriste et collectionne les papillons. Je crois qu’il n’est plus tout à fait là; mais semble heureux.
Felton a commencé avec succès une carrière de one-man-show comique.
Mme de Lannoy a renoncé à sa nanabaye et tient une crèche.
Les musiciens se sont mis à la danse; les danseuses au chant; et les choristes au kung-fu.
Les crieurs de Paris vendent des produits par Internet.
Cécile, Céline, Ludo et Riwan tiennent un théâtre où l’on ne joue que des pièces à moins de quatre personnages.
Monique et Régine sont styliste pour la première et photographe de monde pour la deuxième.
Athos, Portos et Aramis attendent un quatrième pour une belote. Sinon ils font de la musique. Un super Boys Band qu’adorent toutes les minettes.

Et d’Artagnan dans tout ça? Il est avec moi. On boit une camomille et on rigole.

Votre affectionnée Milady.

Partager cet article
Repost0
17 décembre 2007 1 17 /12 /décembre /2007 12:56
Rouge « Tu es sûr qu’ils ne reviendront plus ».

Noir «  C’est ce que j’ai cru comprendre, ouf ».

Rouge « nous ne recevrons plus des coups de louche et de poêle au premier acte »

Noir «  non et tu ne sentiras plus les corps dénudés de Porthos et de l’Aubergiste, et cette paire de jambes à me faire rougir ».P1010080.JPG

Rouge « Et toi tu ne verras plus passer la belle Anne d’Autriche,  saluant au loin son amoureux de Buckingham ».

Noir « Ni Mme Delanoy et Constance se faufilant entre mes pans. D’artgnan m’a chatouillé plusieurs fois en me traversant. Toi, tu as aussi senti le bel Aramis renoncer à son ordination et Athos sortir de sa cave pour révéler son terrible secret. ».

Rouge « J’ai aussi senti les enfants passés près de moi et, je me suis entrouvert pour la belle Milady. C’est un peu grâce à moi qu’ils se sont rencontrés et qu’elle a été démasquée.  ».

Noir «  et moi je me suis refermé pour symboliser la noirceur de sa mort ».

Rouge et Noir "Chut, voici ludo et Cécile qui préparent le prochain spectacle".
Partager cet article
Repost0
17 décembre 2007 1 17 /12 /décembre /2007 00:00
717


C'est donc Martine qui a gagné le jeu du Dimanche. La dernière question qui reste sans réponse est  "avec qui va t'elle boire son cadeau..."


Bravo à Martine, surtout pour sa prestation en tant que Reine.
Partager cet article
Repost0
16 décembre 2007 7 16 /12 /décembre /2007 09:59
Voici une copie de la lettre que Marc vient de recevoir


Comite de Surveillance des Théâtres.                                                                                       Paris, le 14 décembre 2007
3 rue de la Censure
TOUTEVILLEPOSSIBLE

Monsieur Favier,


Je vous rappelle que les spectacles vivants sont soumis à une règlementation stricte et que vous devez la respecter. Nous avons créé en 1999, une classification qui permet aux familles de savoir quelles sont les pièces de théâtre adaptées à leur jeune progéniture.


C'était avec joie que nous vous avions autorisé  à monter les trois  mousquetaires qui évoque une page de l'histoire de France. Son héros, une homme intègre résistant à toutes les tentations pour sauver son pays doit être connu de tous les enfants.


Mais nous venons de recevoir des photos d'un correspondant anonyme et non moins bien intentionné. Ces photos en pièces jointes démontrent que votre spectacle devrait être classé X.


C'est pourquoi nous vous demandons instamment  de ne plus le jouer.

M. Tartuffe
Le comité de Surveillance des Théâtres

Ps : Pourriez-vous nous envoyer le film qui comporte les scènes de Milady et d'Artagnan, nous sommes préssés de les observer. Et en plusieurs exemplaires, les DVD s'usent vite lors des projections intensives.

Ps 2 : le correspondant anonyme se nomme Daniel GAUVRYSL370032.JPGSL370031.JPG
Partager cet article
Repost0
15 décembre 2007 6 15 /12 /décembre /2007 14:47
Depuis hier soir minuit, j'erre dans les rues de Cormeilles à la recherche de spectateurs qui voudraient me dire leur enthousiasme à la suite de notre spectacle. Et voici les résultats :

1h30
: du matin, deux hommes dans une voiture tunnée  et repeinte de bleu de blanc et de rouge me demande mes papiers. Je m’empresse de leur donner en leur remerciant de vouloir identifier un à un les acteurs. Ils me demandent de leur signer un autographe sur un feuillet où il est écrit amende pour vagabondage. Je  les remercie en leur offrant 75 € et les félicite, il est tellement rare de rencontrer des poètes sensibles à l’errance des mots que nous venons de servir.

2h30 : un homme zigzaguant au milieu de la chaussée m’interpelle. Il m’offre un coup de rouge, et je ne puis m’empêcher d’être très sensible à son évocation pudique d’une de mes scènes. Mais incorrigible je ne puis m’empêcher de le reprendre lorsqu’il me dit qu’il vient de finir une tournée des grands ducs. J’essaie de lui expliquer qu’Athos n’est pas un duc mais un comte. Lorsque d’une émotion qu’il a du mal à maîtriser l’homme me pousse et me roue de coups.

5h30 :  je sors de mon évanouissement, et de la poubelle qui m’avait recueilli, réveillé par le bruit d’un camion. Deux hommes surgissent, et m’empoignent, en me criant « nous on travaille ». Je m’émeus devant l’admiration qu’ils nous portent, à nous qui égrainons les mots avec une telle aisance. À mon tour je leur crie que Mozart aurait dit « Tant que cela n’apparaît pas facile, c’est qu’il n’y a pas assez de travail ». Mais ils sont déjà quatre maisons plus loin. Hommes modestes, ils n’ont pas osé entamer une discussion artistique avec moi.

6h30 : Je vois apparaître, comme des serviteurs bien rangées, plusieurs hommes et femmes portant des cageots de fruits, de poissons, de viandes et autres mets succulents. Je les remercie de nous faire ses offrandes. Comme ne pas être étonné devant cet hommage évocateur des temps ou le théâtre pouvait se payer en nature. Ils nous comparent à la troupe de Molière, j’en suis sûr. Et c’est avec pudeur qu’ils me repoussent lorsque je fonds en larmes devant eux. L’un deux crie même ces phrases qui demeurent pour moi une énigme « Eh Ducon, tu dégages ». Il faut que je pense à chercher de quel diamant littéraire est tirée cette citation.

7h30 : j’arrive chez moi. Ma compagne habituée par nos réussites et qui connaît ma modestie maladive, n’évoque même pas notre dernière représentation. Ah la sainte femme. Simplement et dans des mots portés par un zéphyr d’amour, ses lèvres laissent passer : « tu pues, va te laver et après tu feras du café. »

9h30 : à l’école de mes enfants, je croise une personne qui me nomme Porthos. Nous sommes tellement en harmonie sur les planches que nous nous confondons aux yeux du public. Une autre me dit qu’elle a adoré notre représentation, que la mise en scène était extraordinaire et que les acteurs étaient parfaits… Elle ajoute qu’elle ne regrette pas d’être venue.

Seul un épisode est vrai…
 
Partager cet article
Repost0
14 décembre 2007 5 14 /12 /décembre /2007 17:16
les photos ont été données par Luc (Séguier).


Qui êtes-vous ? cui-cuiepervier-RH.jpg

Quel est votre rôle ? Cui-cui, cui-cui, cui, cui






Ce sont les oiseaux du roi, les "Cui-Cui" du roi.suite.gif



Partager cet article
Repost0
13 décembre 2007 4 13 /12 /décembre /2007 07:19
Quels sont vos prénoms et noms ?
Emilie Raynaud

Quel est votre rôle (ou vos rôles) ?
1. Patrice, garde du corps du duc de Buckingham (on se partage le rôle avec Sophonie).
2. La voix de d'Artagnan père.
3. Page à l'hôtel de Tréville.

Pouvez-vous décrire en quelques mots votre rôle ?

1. J'obéis aux ordres, je fais rien quand je vois qu'on fait du mal à mon maître et porteuse d'un costume avec une super cape ^^.
2. A la première scène avant le début du spectacle sur la scène: je fais la voix d'une statuette (encore avec Sophonie) qui confie 15 écus, leur cheval et les conseils que vient d'entendre d'Artagnan à son fils.
3.Pour figurer, je garde une porte avec Sophonie dans l'hôtel de Tréville et après je vais complimenter Aramis sur ses vêtements ^^!

Quelles sont les difficultés que vous avez ressenties ou avez toujours ?

Se souvenir de la mise en scène (mais maintenant ça va!), un peu le texte de d'Artagnan père mais maintenant c'est ok, et le costume qu'on devait avoir à la base m'a un peu stressée (c'est vrai que je l'aimais pas vraiment mais maintenant il est super avec la cape et tout!!) ^^!

Quel (s) plaisir (s) prenez-vous à participer aux 3 mousquetaires ?
L'ambiance avec tout le monde, quand on nous sort des bêtises quand on bloque le passage ^^, rencontrer les gens, bien s'amuser de la mise en scène (pas se moquer, rire quand c'est fait exprès) et jouer!! (Et aussi le pop- corn!!!)

Un point que vous voulez ajouter ?
Oh, c'est dur d'assister à autant de répet' qu'on voudrait :( ! Aussi c'est très stressant de se dire que ma classe de l'an dernier et celle de cette année viennent voir le spectacle ^^!
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de Du Rire Aux Lames
  • : C'est le blog de la troupe Du Rire aux Lames du club d'escrime de Cormeilles en Parisis
  • Contact

Recherche

Archives

Liens