Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 novembre 2007 1 19 /11 /novembre /2007 07:35
Quel est votre rôle (ou vos rôles) ? Jussac (dans l'escalier et dans le civil Christophe WATELLE)P1010066.JPG

Pouvez-vous décrire en quelques mots votre rôle ? 
Chef des gardes du Cardinal,il passe pour être fine lame et un peu trop sûr de lui…mais au fil des répétitions,il s’avère qu’il n’est pas si bon escrimeur que ça,et a tendance à prendre la fuite dès qu’il le peut……mais grâce à Marc,il survit malgré tout jusqu’à la fin de la pièce,en dépit de  toutes les blessures infligées….

Quelles sont les difficultés que vous avez ressenties ou avez toujours ? Je pense que mon plus gros souci au début a été de me faire entendre,et articuler….ceux qui me connaissent,savent que je ne suis pas très bavard de nature….et ma voix ne porte pas très fort !!!! Mais au fil des répétitions,je pense que ce « handicap » a été surmonté…

Quel (s) plaisir (s) prenez-vous à participer aux 3 mousquetaires ? Comme tous je pense, c’est la rencontre de tout  monde diversifié qui ne se serait jamais rencontré sans ce projet. Il a réussi à créer des liens entre illustres inconnus, et c’est ce qui fait la richesse de cette pièce.
Mais c’est aussi un enrichissement personnel, d’être « acteur » dans une vraie pièce, avec  de vrais pros qui connaissent leur art….

Un point que vous voulez ajouter ? Comme très souvent pour les grands projets, le regret de le voir se terminer un jour…..en attendant le prochain…
En tout cas,nous aurons connu de très grands moments durant les répétitions,de très sérieux,comme de très drôles….

Partager cet article
Repost0
18 novembre 2007 7 18 /11 /novembre /2007 07:51
D'Artagnan qui en a fait tourner des têtes s'est marié, mais avec qui et pour vous départager à quelle date ? C'est le jeu du dimanche  18 novembre.

Cela devient dur, mais il ne reste que 2 dimanches avant la fin du jeu. à vos recherches.

Un indice, d'Artagnan s'est marié le jour de Pâques.
Partager cet article
Repost0
17 novembre 2007 6 17 /11 /novembre /2007 07:47
Ce livre pour enfant, est présenté comme cela.
dercouv-jardin.jpgcouv-jardin.jpg
Dans ce livre, A jardin évoque lors du bonus, qui était Alexandre Dumas :"Dumas était lui-même un gugus hors-série, une sorte de super-héros. Chez cet énergumène tout était géant : le nombre stupéfiant de ses amoureuses (autour de 1228), sa passion pour les fêtes, les méga-fortunes qu'il gagnait et perdait à toute allure, la quantité de ses collaborateurs (une foule d'écrivains qui, dans l'ombre, rédigeaient avec lui ses romans). Ce dingo séduisant ne pouvait donc signer que des livres qui te donneront envie de lui ressembler."

Et entre autres "Alexandre Dumas était lui-même un goinfre de lectures; ce qui fit de lui, très jeune, un lascar bourré de qualités empruntées aux meilleurs auteurs. À six ans, il dévorait déjà un roman oar jour; alors que son père, lui, buvait une bouteille de vin par repas. Le fils a mieux réussit que le père".
Et enfin :"Même les défauts de Dumas sont sympathiques. On peut dire avec raison que ce diable d'homme est prétentieux, rarement sincère, roublard, souvent négligeant (ses romans sont truffés d'erreurs !) mais il est tout cela avec panache et bonheur.

Il évoque Dumas, mais n'est-ce pas aussi d'Artagnan.

Ce roman est à lire dès l'âge de 10 ans. Il est orné de nombreux dessin.






Partager cet article
Repost0
16 novembre 2007 5 16 /11 /novembre /2007 07:00
Quels sont vos prénoms et noms ?
Didier Le Fournis et Pascal Gille.

Quel est votre rôle (ou vos rôles) ?

DLF et PG : Régleur de combats

Pouvez-vous décrire en quelques mots votre rôle ?

DLF : Deux compères qui ont initié les acteurs aux combats à la rapière voire à la dague (pour les descriptions des armes parcourir le blog).
Depuis 1988 notre groupe met en place les combats du Son et Lumière de Cormeilles en Parisis, organisé en faveur du CAT La Montagne (et beaucoup d'autres qu'on ne peut citer ici). Nos Maîtres ont été les Maîtres Carliez, Promart, Bouglé, Robott et petit à petit nous avons pris une infime partie de leur connaissance mais nous toujours ressortis enrichis de leurs interventions.
Après nous avoir fait jouer des rôles d'ombres combattantes, des maîtres d'armes l'un boiteux l'autre aveugle, nous voici assistants du Favier Théâtre pour mettre en place les combats, duels et autres ferraillages à la poêle.

PG : Nous nous sommes appuyé sur un duel écrit par Maître Carliez. C’est un clin d’œil auquel je tenais, Maître Carliez a réglé pour sa part la plupart des duels des films français du Bossu (avec Jean Marais avec qui il a beaucoup travaillé) jusqu’à la fille de d’Artagnan (avec Sophie Marceau). Ce dernier film imagine les mousquetaires plus âgés, et a une truculence proche de celle de Marc (Favier).

Quelles sont les difficultés que vous avez ressenties ou avez toujours ?

DLF : Synchroniser les répétitions pour avoir pour répéter les différents duels. Alors que les adversaires de d'Artagnan ont beaucoup répéter en son absence, il doit maintenant donner la réplique à chacun d'entre eux. (Je ne suis pas mécontent de ne pas en faire partie ! ! !

PG : Et une fois que chaque bretteur connaissait sa chorégraphie, il était nécessaire de le guider un peu dans ses états de combattants. Marc a défini précisément la psychologie de chacun. Jussac qui est un combattant fin et froid, utilise plutôt des coups d’estoc (de pointes).
De Wardes est porteur d’une noblesse anglaise, il doit se tenir droit. D’Artagnan (Patrice) n’a pas beaucoup besoin de nous. Il est bondissant comme un jeune gascon. Ses coups sont peu académiques, mais bien maîtrisés.
Nous nous sommes particulièrement concentrés sur la sécurité. Notre activité n’est nullement dangereuse pour les combattants comme pour les personnes qui les accompagnent si elle s’accompagne de rigueur. Chacun combattant a fait preuve d’une grande disponibilité et d’un grand sérieux. Reste à voir le résultat sur scène.


Quel (s) plaisir (s) prenez-vous à participer aux 3 mousquetaires ?

DLF : Nous avons un plaisir immense à transmettre cette infinitésimale connaissance acquise auprès de nos Grand Maîtres. Voir des gens qui n'ont jamais tenu une épée, une dague, une rapière prendre confiance en cette arme, la manipuler avec précaution pour la sécurité mais avec vigueur pour impressionner son adversaire et faire sentir au spectateur que c'est bien un combat de mousquetaires qui se déroule et que le vainqueur aura la vie de son adversaire à sa merci relève d'une magie indescriptible.

PG :  La rapière ou l’épée sont les prolongements de la personne. Les anciens maîtres parlent de conversation entre les armes des combattants. Et nous adorons discuter (Rire). Il est toujours très plaisant de sentir le public réagir à nos créations. Nous espérons à chaque fois avoir permis un instant de plaisir, de rêve.
    L’escrime est bien sûr une passion, mais c’est surtout un moyen de rencontrer d’autres passionnés. Quel plaisir de montrer quelques passes aux danseuses de Virginie et de Lydie. D’écouter les guitares de Jean Michel, de travailler avec des acteurs de l’autre coté du Miroir, de Jeune Pousse et d’échanger un café avec tous.
    Enfin, nous avons approfondi la dimension historique. Et pour la plupart nous avons un petit rêve qui aurait été d’être un mousquetaire de Dumas. Je crois que Marc l’a bien sentie lorsqu’il nous a parlé la première fois de cette pièce qu’il avait monté à Villers Cotteret. Marc est un fin bretteur. Ses attaques sont envoyées discrètement mais finissent toujours par touchées.

Un point que vous voulez ajouter ?
DLF : C'est quand le prochain spectacle?

PG : Sans dévoiler l’intrigue (rire), le premier combat (avec D’Artagnan et Jussac) se déroule avec des armes peu nobles, le dernier combat d’Athos (avec Milady) se termine par la victoire d’une arme peu prisée des escrimeurs. C’est deux contre-pied (terme d’escrime ?) sont symbolique de notre vision de notre art. Ils correspondent bien à notre philosophie « Du Rire Aux Lames ».

Et le dernier point à rajouter : Merci à tous, Et particulièrement à ...








... Nicolas qui aurait du participer à notre interview mais il est souvent en retard (et seulement pour cela) pour répondre à ses  mails…
Partager cet article
Repost0
15 novembre 2007 4 15 /11 /novembre /2007 07:23
Quels sont vos prénoms et noms ?
François POLETTI

Quel est votre rôle (ou vos rôles) ?
mousquetaire du cardinal sous les ordres de Rochefort et de Jussac

Pouvez-vous décrire en quelques mots votre rôle ?
j'accomplit les basses besognes gna. gna. gna....

Quelles sont les difficultés que vous avez ressenties ou avez toujours ?


Quel (s) plaisir (s) prenez-vous à participer aux 3 mousquetaires ?
ambiance super sympa j'y reviendrai

Un point que vous voulez ajouter ?
….



Partager cet article
Repost0
14 novembre 2007 3 14 /11 /novembre /2007 07:57
Quels sont vos prénoms et noms ?  William Smets

Quel est votre rôle (ou vos rôles) ? cardinaliste dans l’auberge (NDLR : il combat contre sa maman Christine, voir l’interview du 12 novembre) et mousquetaire.

Pouvez-vous décrire en quelques mots votre rôle ? Un cardinaliste buvant à la santé du cardinal dans une auberge!! Et un mousquetaire aux ordres de M. de Tréville et bien sûr, de sa majesté, y entre. La garde à la botte de Richelieu comme d’habitude, finit égorgé!!!

Quelles sont les difficultés que vous avez ressenties ou avez toujours ? Réussir à être présent aux répétitions pour connaître les différents changements et rôles qui m’ont été attribués quand je n’étais pas là...  

Quel (s) plaisir (s) prenez-vous à participer aux 3 mousquetaires ? Avoir la possibilité de faire un spectacle avec des professionnels (ce qui aide à s’améliorer) tout en faisant un combat (je peux enfin taper sur ma mère…hihi)

Un point que vous voulez ajouter ? C’est quand le prochain spectacle ???Au plaisir de recommencer.
Partager cet article
Repost0
13 novembre 2007 2 13 /11 /novembre /2007 07:04
didier-photo.jpgQuels sont vos prénoms et noms ?
Didier Le Fournis

Quel est votre rôle (ou vos rôles) ?
ARAMIS, Amen

Pouvez-vous décrire en quelques mots votre rôle ?

Que nos rapières soient bénies, ainsi soit-il
Quelles sont les difficultés que vous avez ressenties ou avez toujours ?
Être sur scène lorsque je n'interviens pas, comment ,ne pas ressembler à une potiche lorsque d'autres personnages échangent des répliques et qu'on est là, participant sans action? Dur, dur.
Le plus difficile lors des répétitions est de pouvoir nous arrêter de rire lorsqu'on est parti dans des délires avec Milady qui vient de nous faire un mime dont elle seule a le secret!!!

Quel (s) plaisir (s) prenez-vous à participer aux 3 mousquetaires ?
Travailler avec la troupe de "Favier Théâtre" est très enrichissant. Il ne faut pas leur dire mais les regarder répéter est une véritable école de théâtre. Ils nous guident, nous donnent des conseils pour nos personnages, nos positions, nos attitudes sur scènes. Nous apprenons beaucoup avec eux. J'attends toujours la prochaine répétition avec impatience.
C'est sensationnel de partager ce superbe projet avec d'autres associations de Cormeilles, telles que "L'autre côté du miroir", "Les Jeun'Pousse", les groupe de danses, musique, chorale…
Nous sommes tellement entrés dans nos personnages que l'on constate des doublements de personnalité: les gardes du cardinal portent la barbichette, Boucherisansos a la moustache de mousquetaire, je parle latin la nuit.

Un point que vous voulez ajouter ?
Pour confirmer ce que je viens d'écrire, je laisserai le mot de la fin à la femme d'Athos qui m'a écrit dans un courriel:
<<Je crois qu'en ce moment si je ne l'appelle pas Athos il ne  m'entend pas ! >>
Avec ça, la messe est dite.

NDR : Le portrait est de F RAYNAUD, qui en plus de ses talents de peintre est le père de participantes aux spectacles.
Partager cet article
Repost0
12 novembre 2007 1 12 /11 /novembre /2007 07:12
Quels sont vos prénoms et noms ?  Christine LEGRAND

Quel est votre rôle (ou vos rôles) ? aubergiste et mousquetaire

Pouvez-vous décrire en quelques mots votre rôle ?
- Une aubergiste qui sert tous les clients du moment qu’ils boivent à la santé de notre bon roi !!
- et un mousquetaire aux ordres de M. de Tréville et bien sûr, de sa mmmmaamajesté !!!

Quelles sont les difficultés que vous avez ressenties ou avez toujours ?
Trouver du temps pour répéter, m’adapter rapidement aux changements (et pourtant j’ai un bon entraîneur dans ce domaine !!!!)
NDR (il s'agit de moi ?)

Quel (s) plaisir (s) prenez-vous à participer aux 3 mousquetaires ? Rencontrer des gens, participer à un projet fédérateur et culturel, voir les yeux des professionnels et des amateurs se croiser et pétiller… en attendant de voir pétiller ceux des spectateurs !!!

Un point que vous voulez ajouter ?
Je regrette de n’avoir pu m’investir dans ce projet plus tôt (faute de temps) et reste persuadée que ce genre de projet doit continuer d’exister pour rassembler les petits et les grands, les professionnels et les amateurs, les talents les plus divers.
Partager cet article
Repost0
11 novembre 2007 7 11 /11 /novembre /2007 07:21
Face à constance, D'Artagnan invente la phrase  "t'as beau yeux, tu sais".


Dans un film célèbre, un acteur dit cette phrase à une très belle actrice. Mais qui sont cet acteur, cette actrice et surtout dans quel film. En répondant à ces trois questions vous pouvez gagner le jeu du dimanche 11 novembre.


C'est une scène très belle, à voir et à revoir.


Ne restez pas à quai, répondez.
Partager cet article
Repost0
10 novembre 2007 6 10 /11 /novembre /2007 07:42
Quels sont vos prénoms et noms ?    Françoise Schaefer

Quel est votre rôle (ou vos rôles) ?
   Richelieu

Pouvez-vous décrire en quelques mots votre rôle ? 
Je joue le personnage le plus puissant de France, que l’on retrouve à plusieurs moments-clés de l’histoire et qui jouit de la situation même quand il ne gagne pas.

Quelles sont les difficultés que vous avez ressenties ou avez toujours ? La plus grosse difficulté : le joyeux « bordel » des répétitions, la difficile concentration au milieu des bavardages incessants. Mais on s’y fait, faut bien !

Quel (s) plaisir (s) prenez-vous à participer aux 3 mousquetaires ? D’abord les rencontres avec les autres (les escrimeurs, bien sûr, mais aussi les autres associations, les particuliers, les parents des jeunes etc…) ce qui me restera de plus fort.
Ensuite venir en appui ou assister aux répétitions des jeunes avec leurs classes, passionnant.
Voir travailler un comédien professionnel (Patrice), un régal…
Apprendre, en regardant, comment on gère un grand nombre de participants, enrichissant.
Et puis jouer, bien sûr, mon loisir préféré.

Un point que vous voulez ajouter ? Une expérience à savourer d’autant plus que je n’envisage pas de la renouveler
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de Du Rire Aux Lames
  • : C'est le blog de la troupe Du Rire aux Lames du club d'escrime de Cormeilles en Parisis
  • Contact

Recherche

Archives

Liens