Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 août 2007 4 30 /08 /août /2007 12:33
à 42 ans, Louis XIII meurt.

250px-Louis-XIII-et-famille-royale.jpgAprès six semaines de terribles coliques et vomissements, Louis XIII meurt le 14 mai 1643, à 42 ans, d'un mal aujourd'hui identifié comme la maladie de Crohn. Il est toutefois probable que cette maladie chronique ne fit que l'affaiblir et que le coup de grâce lui est donné par son médecin, Bouvard, qui laisse le bilan de trente-quatre saignées, mille deux cents lavements et deux cent cinquante purges pratiquées sur le roi dans les deux dernières années de sa vie.

Son corps est porté à la basilique Saint-Denis de Saint-Denis sans aucune cérémonie, selon son propre désir : en effet, il ne voulut pas accabler son peuple par une dépense excessive et inutile.

Source Wikipédia.









La famille royale faisant des offrandes à Marie.
Partager cet article
Repost0
29 août 2007 3 29 /08 /août /2007 12:28
Louis XIV nait dans un contexte délicat.

Le roi est dans une position délicate au niveau international, puisqu'il se retrouve en conflit avec deux rois catholiques : Ferdinand III du Saint-Empire et Philippe IV d'Espagne et allié du protestant Gustave II Adolphe de Suède.

louis14enfant2-v.jpgDans ce contexte difficile, le dauphin, futur Louis XIV, né en 1638 après 23 ans de mariage, alors que le roi et la reine ont 36 ans, est surnommé « l'enfant du miracle ». Les mémorialistes diffèrent sur l'attitude du roi à l'égard de son héritier : Tallemant des Réaux nous dit que le roi considéra son fils d'un œil froid, puis se retira. Tous les autres mémorialistes, dont l'ambassadeur de Venise Contarini qui était présent, nous disent que le roi tomba à genoux devant son fils et l'embrassa.

Louis XIII et Anne d'Autriche eurent même en 1640 un second fils, Philippe, futur duc d'Orléans. Toutefois, juste avant de mourir, Louis XIII rédige un testament visant à limiter les prérogatives de sa femme dont la loi impose qu'elle soit nommée Régente à sa mort. Anne d'Autriche n'en tint pas compte et fit casser ce testament dès qu'elle en eut connaissance.

Source : Wikipédia.
Partager cet article
Repost0
27 août 2007 1 27 /08 /août /2007 22:17
Louis XIII est un roi-soldat comme son père.

Depuis toujours, il est passionné par les chevaux et par les armes. Excellent cavalier, il se trouve fréquemment sur les champs de bataille, où il montre un grand courage. En temps de paix, la chasse est son passe-temps favori. Il ne craint pas de dormir sur de la paille, quand ses chevauchées l'emmènent loin de la ville.

Louis XIII est aussi un homme très pieux, profondément catholique. S'il est tolérant envers les protestants, c'est par respect du travail de réconciliation accompli par son père. Sinon, Marie de Médicis a veillé à ce que son fils ait reçu une éducation catholique sévère. Louis XIII a horreur du péché. C'est pour lui une obsession. Le roi répugne aux superfluités de la vie. Son rejet des vanités a entraîné chez lui une grande méfiance des courtisans et, surtout, des femmes qu'il considère comme frivoles et vicieuses.

Louis XIII eut un certain nombre de favoris (dans l'ordre : le duc de Luynes, le marquis de Toiras, Baradat, le duc de Saint-Simon et marquis de Cinq-Mars). La source unique à cet égard est Gédéon Tallemant des Réaux, chroniqueur très hostile à Richelieu. Quelques historiens ont examiné la thèse de la possible bisexualité de Louis XIII mais aucun n'a apporté de preuves tangibles permettant de corroborer cette thèse, les récits de Tallemant des Réaux étant pour l'essentiel constitués de témoignages de seconde, voire de troisième main, ce dont l'auteur ne se cache pas.

Par ailleurs, on connaît du roi deux liaisons féminines, toutes deux platoniques: l'une avec Marie de Hautefort, future duchesse d'Halluin, l'autre avec Louise de La Fayette, avec laquelle il voulut se retirer à Versailles.

visitation2-ca66b.jpgLa légende de Soeur Angélique. En juin 1637, Louise prend le voile et, devenue Soeur Angélique, entre au couvent des Filles de la Visitation, 11 rue Saint Antoine : les adieux sont déchirants. Inconsolable, le roi rend visite à son aîmée deux fois par semaine. Toujours de bon conseil, c'est elle qui le détermine à placer le royaume sous la protection de la Vierge par un voeu solennel et lui demande de se rapprocher de la reine : "Il y a vingt deux ans que vous êtes mariés, Sire, et que vous n'avez pas encore donné de dauphin à la France".
Au mois de décembre, alors que Louis XIII et soeur Angélique s'entretiennent au parloir du couvent, un violent orage éclate. Le roi ne peut aller passer la nuit à Saint Maur comme il l'a prévu. Le soir tombe, la pluie et le vent redoublent de violence, l'orage gronde toujours : le capitaine des gardes suggère à Sa Majesté d'aller dormir au Louvre, dans l'appartement de la reine. Louis XIII y répugne, mais, devant l'insistance de Soeur Angélique, il cède. C'est ainsi que Louis XIV sera conçu.
Légende qui ne semble pas correspondre aux dates réelles, mais belle.

Partager cet article
Repost0
17 août 2007 5 17 /08 /août /2007 09:07
bonne rentrée à tous.

Marc commence a envoyé des mails.


Et nous y répondons,  des dates de répétitions se fixent. Génial. N'oubliez pas que le calendrier est sur  www.faviertheatre.fr/planning.html


Partager cet article
Repost0
9 août 2007 4 09 /08 /août /2007 22:27
Amour toujours ?

Après quelques années de bonheur, la mésentente s'installe à nouveau entre les souverains. Tout d'abord, Anne fait plusieurs fausses couches qui désenchantent le roi. Le 14 mars 1622, alors qu'elle jouait avec ses dames d'atours, Anne tomba dans un escalier et fit une fausse couche (c'était la deuxième). Louis XIII lui en veut, mais plus encore à Mme de Luynes impardonnable à ses yeux d'avoir entraîné la reine enceinte dans une telle imprudence. À partir de cette époque, le roi supporte de plus en plus en mal l'influence déplorable que Mme de Luynes exerce sur Anne. L'antipathie de la duchesse pour le roi est réciproque et lourde de conséquence pour le couple royal. La situation se détériore d'autant plus que le duc de Luynes, responsable de l'entente conjugale, est mort et que le roi est complètement occupé par la guerre contre les protestants.

Anne devint complètement inséparable de la duchesse et défendit sa cause lors de son mariage avec son amant le duc de Chevreuse.


Et c'est cette Madame de Cheuvreuse qui  aidera Mme Bonacieux à sortir du couvent et qui aidera la Reine à contacter Buckingam.  Peu présent physiquement  dans le roman de Dumas, elle y joue un rôle important. Elle aura de nombreux amants dont un certain  Aramis à moins que ce soit sa servante qui ait parfumé une de ses lettres en utilisant son papier...


180px-Marie-de-Rohan-Montbazon-Chevreuse.jpgsource Wikipédia.
Partager cet article
Repost0
12 juillet 2007 4 12 /07 /juillet /2007 11:42
mercredi 11 juillet


Pour la deuxième fois, une partie de la troupe de  l'autre coté du miroir est venue dans la salle d'armes. Pierrette, Isabelle, François et Laurent ont travaillé fleuret en main.

Isabelle nous a annoncé qu'elle ne pouvait faire autrement que de savoir manier la rapière. Elle se rend à Sarlat pour y travailler. De mémoire elle va retrouver les fantômes de Sophie Marceau, (la fille de d'artagnan), de Vincent Perez (le Bossu) et de nombreux autres films. D'artagnan s'est-il rendu à Sarlat. À VÉRIFIER...

Pierrette semble bien prête à clowner l'escrime, la quinte la seconde n'ont plus de secret pour elle. À VOIR lors des journées du patrimoine le 15 septembre au Cormier (Cormeilles en Parisis).

François (Bonnacieux) semble souhaiter pouvoir rosser son épouse de coup de balais. Est-ce pour cela que l'ancienne constance part dans le perigord. À NÉGOCIER AVEC MARC (metteur en scène ?).

Enfin Laurent semble avoir beaucoup pratiqué l'escrime en cours de récréation. Il a commencé à travailler le Duel n°1 avec Didier. Est-ce que D'artagnan/Patrice va réussir à vaincre Rochefort. À VOIR À LA PROCHAINE RÉPÉTITION.

Ces moments de rencontre sont super sympas. Quel bonheur de découvrir des personnes passionnées par le spectacle.

Prochaine rencontre le 9 septembre au matin... D'ici là bonnes vacances aux deux troupes.

Le bolg essaie de continuer surtout n'hésitez pas à commenter.



Partager cet article
Repost0
5 juillet 2007 4 05 /07 /juillet /2007 09:18
Ce jour est à frapper d'une pierre blanche. (Doit-on créer une association pour défendre les jours battus ?)

Une partie de la troupe de l'autre coté du mirroir est venue essayée l'escrime de spectacle. Martine, Isabelle, Nadine ?, Laurent, François ont rapidement pris des fleurets et c'était parti pour la mise en garde version bourgeois gentilhomme. Ce n'est pas encore du Patrice mais l'application y était. Ils sont formidables. Ils ont même à la fin partagé le vin (cidre) de l'amitié.

La suite des aventures de l'autre coté du mirroir, du rire aux lames, la semaine prochaine, mercredi à 20h30...

Suspens...

 
Partager cet article
Repost0
4 juillet 2007 3 04 /07 /juillet /2007 17:50
Le 15 septembre de nombreux participants se produisent au Cormier dans le cadre des journées du patrimoine.

Indiquez ce que vous avez prévu de faire ?
Partager cet article
Repost0
4 juillet 2007 3 04 /07 /juillet /2007 17:22

Voici pèle mèle quelques réflexions après lundi soir.

Le projet des trois mousquetaires est maintenant une aventure bien avancée sous la houlette de Marc Favier et de Julie Le Galadec.
Lundi en l'absence de Marc (nous avons beaucoup pleuré), Julie nous a fait répêter.
Aïe, Aïe elle a esssayé de nous faire comprendre comment et surtout quand devaient se faire les entrées. Mais pourquoi Dumas a t'il ainsi choisit une multitude de personnages qui se croisent, se courrent après, se bousculent et ont bien du mal à se retrouver.
Moi qui suit d'une génération élévée au bon grain des series comme les filles d'à coté j'ai du mal à suivre. ça au moins c'était simple 3 filles et deux voisins et on comprend. Je tenterais bien de vous expliquer que Dumas aurait pu se limiter à 3 mousquetaires allez à un quatrième en devenir, et deux jeunes femmes (Milady et Constance) et c'était plié.
Mais non il a ajouté un bonnacieux (qui aurait du au dire de certains être "de"), un roi, une reine dont le flirt avec Bubu nous a ému lundi, un Rochefort, un Jussac... Bref comment voulez-vous qu'on sy retrouve.

Et puis ce Dumas est bien loin de la réalité, comment imaginez des infidélités de personnages politiques qui sont des exemples pour toute une nation. J'en viens presque à penser qu'aujourd'hui il broderait sur un président dont la femme est infidèle, une candidate dont le mari est infidèle, un ancien président qui aurait deux familles. Non Dumas est à prendre avec du recul.

N'hésitez pas à réagir à cet article

That All Folk's
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de Du Rire Aux Lames
  • : C'est le blog de la troupe Du Rire aux Lames du club d'escrime de Cormeilles en Parisis
  • Contact

Recherche

Archives

Liens