Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 janvier 2008 1 07 /01 /janvier /2008 00:00
L'art de combattre en Grèce Antique.


L'escrime reposé certainement sur  des couts de chocs, plus que des coups de taille et encore plus des coups d'estoc. Le bouclier, surtout du premier rend des combattants, permettait de pousser l'adversaire (othismos aspidon). Certains considèrent que c'était certainement à l'époque le meilleur moyen de prendre le dessus définitvement sur l'adversaire. Le bouclier ne servirait donc pas seulement à se protéger mais était une arme redoutable.Buhler-figure3.jpg

La lance ( dorathismos ) présentait certainement son intérêt, mais elle pouvait se révéler fragile. Elle portait assurément des coups d'estoc (de pointe). Enfin l'épée (proche du glaive romain) courte, était certainement l'arme la plus dangereuse à utiliser. Elle exposait le guerrier.


L'homoplachie (l'art de combattre) en Grèce semblait donc mettre l'accens sur les mouvements de groupe, l'art du bouclier pour faire une percée dans les lignes ennemies . Nous étions donc certainement plus dans un enseignement améliorant la force collective.
Partager cet article
Repost0
5 janvier 2008 6 05 /01 /janvier /2008 09:54
Séraphin, notre fantôme hante le musée de l'escrime. Même si le conservateur l'explique au début, d'ou vient ce mot ?

Le mot escrime paraît dérivé du sanscrit "carma", que nous léguèrent les Scandinaves avec "Skirmen" et lesepee-longue-1.jpg germains avec "Skermen". Le verbe "skirmjan, qui signifie "protéger", a donné en ancien français "escremie" ou "eskermie" pour désigner l'escrime. Dans les romans de la Table Ronde, le mot  "escrimisseur", ou "eskermisor", qualifie les joueurs d'épée.

Source :  En garde , du Duel à l'escrime du grand Maître regrêté Pierre LAGARDE.

La définition du dictionnaire de  l'ACADEMIE FRANCAISE
ESCRIME n. f. XVe siècle, au sens de « combat » ; XVIe siècle, au sens moderne. Emprunté de l'italien scrima, de même sens, issu de l'ancien français escremie, « combat », lui-même du francique *skirmjan, « défendre, protéger ».
 1. Art de manier l'épée, le sabre, le fleuret. Pratiquer l'escrime. Un assaut d'escrime. Salle d'escrime (on dit plutôt Salle d'armes). Escrime à l'épée. Maître d'escrime (on dit plutôt Maître d'armes). Un champion, une championne d'escrime. L'escrime est devenue un sport olympique en 1896. Par ext. Exercice par lequel on apprend à se battre à l'arme blanche. Escrime à la lance, à la baïonnette.  2. Fig. Tout exercice qui met en jeu le corps ou l'esprit. L'escrime pugilistique, la boxe. La dialectique, escrime de l'intelligence.



Elle donne donc une autre dimension,  la dimension combat (sous entendu)  d'homme à homme apparaît peu à peu. C'est en quoi elle se diférencie de la stratégie qui serait l'art du combat de groupe. Et c'est à partir du XVIe siècle que l'escrime prend son sens moderne.


Le grec utilisait un autre mot hoplomachie, que nous verrons lundi.
Partager cet article
Repost0
27 décembre 2007 4 27 /12 /décembre /2007 07:16
Le propriétaire de ces lieux, Maître Van Oeveren, ancien international d'escrime, accueille les visiteurs et les guide à travers sa collection en leur racontant des anecdotes sur des personnages historiques (Clémenceau, Churchill, Boulanger) et sur quelques grands champions du monde d'escrime. Dans les cinq salles d'exposition on trouve "Les femmes dans le sport","Les enfants et l'escrime", "Les duels politiques", "L'escrime, le théatre, et le cinèma", "L'escrime dans les publicités" etc.

 Une grande collection de faiënce            Après Pietro Fabris, par Judy James(GB)                                       
On peut dire que le Musée est un must pour les personnes qui font de l'escrime. C'est aussi un après-midi inoubliable pour ceux qui aiment les armes, les châteaux et des bonnes histoires.

Le musée est déja visté par: Eric Screcki, champion Olympique; Bruno Royer dir.Soudet; René Roch, Président de la F.I.E.; Dr. Ramez, champion de France sabre; Claude Brodin, champion de France épée; Philippe Omnès, champion Olympique et DTN; Me. G. Six, Me. D. Popelin, Me. M. Lenfle, Fed. Nat. des Maîtres d'Armes; Me. Castenet, antiquaire d'escrime; Me. Frank Berthier, CTR; et des centains de professeurs d'escrime (et famille!)OUDE-SCHERMERKLEIN.JPG de France, Grande Bretagne, Allemagne et des Pays-Bas.

                                                       
Le Collectionneur

La vie de Rudi van Oeveren ressemble à un jeu de l'oie dont les cases correspondraient à des pays.Des Pays-bas à 'Israël et ensuite à l'Angleterre où il fut entraineur national, en passant par Budapest, New-York et Paris, le maître d'armes a "tiré" dans le monde entier. A voir ce parcours en sauts de puce, on pourrait croire que l'homme ne tient jamais en place. Mais si Rudi van Oeveren a toujours eu la bougeotte, c'est qu'il se fait une très haute idée de l'escrime. "L'escrime, c'est lire son adversaire. Comprendre son caractère. C'est une main, une technique, une tactique, un sens des distances. Il faut être rusé et malin", explique-t-il.

                                           
                                                                                                                           
Plusieurs raisons ont poussé ce globe-trotter à venir s'installer dans la "Vallée des Rois"."Depuis David et Goliath, l'escrime a suivi l'homme de générations en générations. Et vous, les français, vous avez toujours été très doués pour ce sport. Mais surtout, le maître d'armes Roger Crosnier, très grand théoricien de l'escrime vivait à Chinon. Il Enseignait une escrime redoutable, toute empreinte d'élégance et de légèreté. C'est lui qui m'a donné l'envie de vivre en Touraine".

                                                                                                   
POP-VOOR-RAAMKLEIN.JPGEn 1991, Rudi van Oeveren décide donc de poser ses valises au Château des Sablons à Bourgueil. Dans la plus grande pièce du château, il crée une salle d'armes qu'il veut accessible à tous.               
La Salle d'armes et Leçons d'escrime

L'Association "Salle Van Oeveren" existe depuis 1996 et l'enthousiasme des enfants, comme des parents, s'explique sans doute par le haut niveau de l'enseignement du professeur, qui est breveté "Maître d'Armes". Le niveau des élèves augmente constamment par l'obtention, cette année, de titres départementaux, dans plusieurs catégories.                   
                                                                                                       
Dans la "Salle van Oeveren", une des plus belles salles au monde, les entraînements sont axés essentiellement sur - la condition physique: échauffement profond dans une salle chauffée et sur un sol en bois. - la technique (individuel et en groupe) - la tactique (individuel et en groupe). Horaires d'entraînements: mardi 17h-18h et 18h15-19h15, jeudi 17h-18h et 18h15-19h15.

Club d'escrime: Salle Van Oeveren

Président du Club: Sybrandus Kuypers

Maître d'Armes: Rudi Van Oeveren. Pour tout renseignement: 0033 (0)2 47 97 98 99

Possibilité des leçons privées, des stages par jours ou stage-vacances à la semaine. Enseignement en 4 langues, equipement disponible. Hébergement au château possible


Ces deux articles sont extraits de : musee.escrime.free.fr
Partager cet article
Repost0
26 décembre 2007 3 26 /12 /décembre /2007 15:01
Dans notre spectacle Séraphin a besoin de vous  'le gardien évoque le fait qu'il n'y a pas en France de musée de l'escrime.  Mais il est nécessaire de rétablir la vérité.

Il en existe un à Clos de Bel Air, Route d'Orléans, 45130 Meung-sur-Loire. à Meung sur Loire cela ne s'invente pas...

Voici comment il est présenté :Bel-air-petit.jpg

Beaucoup de visiteurs, jeunes et moins jeunes, ont déjà admiré la plus la plus grande collection au monde sur l'escrime et le duel qui comporte des gravures, des statuettes, des peintures d'artistes réputés qui ont perpétué l'homme dans le duel, le combat ou l'escrime. Citons parmi eux: Meisspnnier, Régamey, Stizoda, Schreibner, Daumier, Rowlandson, Hokusai, Pieter Lastman etc.. Dans toutes les pièces du Musée, nous trouvons différentes armes: des épées de duel, des dagues, des sabres militaires, des épées de cour, des fleurets, des épées et des sabres du XVIIème siècle à nos jours, des armes d'Asie, des armures et même des armes franc-maçonniques.


La suite demain.
Partager cet article
Repost0
22 décembre 2007 6 22 /12 /décembre /2007 10:59
Votre nom :
Seraphin Batz de Castelmore

Votre rôle :
Je suis un des déscendants de D'Artagnan et l'un des ancètres de monsieur le Comte de Castelmore, conservateur du musée de l'escrime.

Quels sont vos difficultés :
Mon quotidien va être dérangé par la décision de monsieur de le Comte de Castelmore. Il veut renover son chateau et pour cela il a besoin d'argent. Et pour trouver de l'argent, cet enfant d'une famille de passionnés de rapières, fleuret et autres armes d'escrimeur a décidé d'ouvrir un musée de l'escrime.

Quel plaisir avez-vous ?
Dans cette famille de bretteurs, je suis un original. Mes armes sont les notes et mes champs clos sont les portées. Je suis compositeur et ma passion est de réunirs notes et danseurs dans la même harmonie.
Et je n'ai pas fini d'achever mon dernier balais, celui qui devait-être le sommet de ma carrière. Et depuis je hante les couloirs du chateau afin de découvrir des danceurs qui pourraient interprêter ma dernière oeuvre, que je pourrais ainsi terminer.


Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de Du Rire Aux Lames
  • : C'est le blog de la troupe Du Rire aux Lames du club d'escrime de Cormeilles en Parisis
  • Contact

Recherche

Archives

Liens