Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 juin 2008 4 12 /06 /juin /2008 00:38
L'escrime du XVIe siècle montre une grande diversité des armes utilisées. Dans le monde de Garguantua et de Pantagruel, des armes sont évoquées : "l'espée à deux mains", "l'épée bastarde", "l'épée lansquenette", l'épée espagnole". Cette dernière semble être une nouveauté à cette époque.

Au XVIe, les Espagnols conçoivent la rapière, épée longue et fine destinée à frapper d’estoc.
Les Italiens développent l’art de se servir de la rapière à deux tranchants et font école en France. La rapière a alors pour garde une coquille percée de trous conçus pour engager la lame adverse afin de la briser.
C’est en Espagne, au début du XVe siècle, que l’escrime moderne prit son essor mais ce sont les italiens qui, les premiers, mirent de l’ordre dans les principes de l’escrime. Avec notamment Antonio Manicolino qui, en 1531, publie un ouvrage qui répertorie trois positions de la main en garde, ou Ridolfo Capo Ferro di Cagli, de Sienne, qui détermine en 1610 six gardes.

L’école française d’escrime naît officiellement en 1567, année ou Charles IX autorise la création de l’Académie des maîtres d’armes.
Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Du Rire Aux Lames
  • : C'est le blog de la troupe Du Rire aux Lames du club d'escrime de Cormeilles en Parisis
  • Contact

Recherche

Archives

Liens